Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The killer inside me

The killer inside me

Littérature noire

Quand Emile Gaboriau écrivait du polar en 1870 !

Quand Emile Gaboriau écrivait du polar en 1870 !

Emile Gaboriau est-il le premier auteur de romans policiers français ? Les amateurs pourraient se déchirer pendant des heures sur ce sujet... Le petit vieux des Batignolles date en tout cas de 1870 et fleure bon l'enquête à papa, à la façon des écrits d'Edgard Poe, auteur répandu en ces temps-là comme l'explique excellemment la préface de cette dernière édition chez Liana Levi. Honnêtement, le livre, très court, n'est pas un chef d'oeuvre mais c'est justement sa simplicité qui fait son charme. Quoique simple... la langue est tout de même très élégante, loin des jurons que l'on croise parfois ici et là. Pour l'enquêteur Mechniet, il s'agit de savoir pourquoi monsieur Monistrol s'accuse du meurtre de son oncle...

Emile Gaboriau introduit là le tandem, doublant son policier d'un voisin, fortuitement étudiant en médecine. Ce ne sont pas encore Les Experts dans le 17e arrondissement mais ce voisin fait des constatations incroyables sur la scène du crime, anticipant tout ce qui sera police scientifique et technique. Interrogatoire de la concierge, visite au présumé coupable, à sa veuve éplorée... déduction, le tout est assez rapidement mené, entre deux courses en fiacre et un peu de tabac à priser... on a les addictions que l'on peut.

Le petit vieux des Batignolles se lit avec un vrai plaisir, il n'y a pas de violences inutiles mais on pressent les relations entre Justice et police, les rapports à l'argent, la vie de couple aussi des enquêteurs. Il y a donc beaucoup d'éléments qui seront ensuite développées, plus tard, par les auteurs des cinq continents. De là à en faire LE phare de la littérature noire française, non. Sans doute une lecture importante pour tout amateur de polars.

PS : ce roman a fait l'objet d'une adaptation de Chabrol pour la télévision, en 2009.

Le petit vieux des Batignolles, édition Liana Levi, 95 pages, 7 euros.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article