Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The killer inside me

The killer inside me

Littérature noire

Jack Taylor prend des coups, se remet à la Guinness... Sur ta tombe est donc réussi !

Jack Taylor prend des coups, se remet à la Guinness... Sur ta tombe est donc réussi !

Bon d'accord, c'est le père Malachy, le curé le plus infect de l'épiscopat irlandais. Mais le dérouiller comme ça ! Et puis après c'est au tour de Ridge, fliquette lesbienne, de se faire agresser. Elle, heureusement, s'en sort un peu mieux. Et le triste scénario se poursuit avec un handicapé mental, carrément assassiné cette fois ! Galway part en vrille. Et Jack Taylor, le détective de Ken Bruen, semble à peine concerné. C'est-à-dire qu'une succursale catholique, baptisée The Brethern, lui demande de récupérer une masse d'argent que le trésorier aurait escamotée. Bon business pour notre Taylor. Qui, une bonne nouvelle de plus, est passablement amoureux d'une Américaine rencontrée d'abord sur internet puis à Londres. Avec Sur ta tombe, Ken Bruen livre un épisode bien plus convaincant que son précédent Démon.

On y retrouve des personnages de chair et d'os, ses seconds rôles favoris, que ce soit Stewart, ex-taulard, Ridge donc, mais aussi cette belle pourriture de flic, Clancy. Les acteurs sont connus mais leurs interconnexions sont toujours aussi bonnes, entre fidélité et rancoeur perpétuelle. La vie quoi. Quant au décor, c'est donc celui de Galway, port de pêche devenu destination touristique. Au grand dam de Jack Taylor qui se désespère de voir débarquer dans ses pubs, des compteurs pour les tireuses de bières. Car, que le lecteur soit rassuré, après quelques passages à vide, le héros de Bruen se siffle toujours autant de Guinness, de Jameson, saupoudrés de quelques Xanax.Il lui faut ça pour se supporter et supporter son Irlande qui change inexorablement. Et pas pour le mieux.

En effet, si l'auteur a toujours la dent dure contre le clergé, rappelant ici et là les vilaines affaires de pédophilie en Irlande, il a tout autant aucune espèce de reconnaissance pour la police. Et que dire du monde financier ! On a découvert Taylor quand l'Irlande était encore le fameux Tigre celtique, roi de la défiscalisation et on le suit maintenant, avec une Verte Erin plongée dans la crise, où les clochards tendent leur cébille à tous les coins de rue. Ken Bruen a toujours la rage et finalement c'est ce qui compte. Bien plus que l'enquête qui se résoud un peu à la manière de Scoubidou " oh mais cette indice me fait penser à... à... Bingo. C'est donc vous ! " Il y a de l'action, du résiné mais l'intérêt n'est point ici.

L'humanité, les amis, la musique (même si, sur Thin Lizzy, il doit y a avoir une petite erreur de chronologie, page 231) sont au premier plan. Ainsi que la littérature : hommage à James Lee Burke, clins d'oeil à David Goodis, Craig McDonald, Megan Abbott. Bruen est généreux et confraternel. Sur ta tombe est un polar foisonnant et ne cherche pas à décrocher un quelconque prix germanopratin (expression favorite de mon libraire) : c'est de la littérature populaire mais d'excellente facture. Il est bon de voir un auteur, que l'on affectionne réellement, corriger ainsi le tir.

Sur ta tombe, Ken Bruen, édition Fayard, 308 pages, 19, 90 euros.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article