Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The killer inside me

The killer inside me

Littérature noire

F de Luis Seabra : une anticipation pénitentiaire sacrément originale

F de Luis Seabra : une anticipation pénitentiaire sacrément originale

C'est froid, c'est mécanique, c'est effrayant... et c'est génial. F de Luis Seabra se lit comme un Kafka, tout en pensant au film Brazil de Terry Gilliam. Linz est dans une taule de demain, avec peu de contacts avec les autres pensionaires mais surtout sans savoir pourquoi il est là, sans pouvoir réellement se défendre. Lui, l'avocat, montré du doigt par le régime. Un monde totalement privé d'émotions, où le code pénal semble se résumer à quelques pages avec une hiérarchie pénitentiaire, politique qui se superpose comme dans un mille feuilles cauchemardesque.

Le talent de Seabra, c'est de changer le point de vue du lecteur en passant, après Linz, à celui du directeur de prison, honnête fonctionnaire qui craint pour son avenir car dans cet univers on tombe aussi vite que l'on monte les échelons. La dernière partie du roman fait entrer en scène F, faux prisonnier et vrai espion au service du ministère des libertés et des privations publiques.

Roman d'anticipation, d'une maîtrise totale, F est aussi, comme souvent dans ces cas-là, une pépite d'architecture labyrinthique, avec des escaliers à n'en plus finir, des portes dérobées, des couloirs obscurs. Tout pour renforcer l'angoisse du lecteur. Même si parfois, on se perd un peu dans le nombre de personnages et leurs fontions. Une authentique réussite. En à peine plus de 100 pages.

F, Luis Seabra, édition Rivages, 112 pages, 15 euros.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article