Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The killer inside me

The killer inside me

Littérature noire

Rions un brin avec les extra-terrestres qui nous observent : Prime Time

Rions un brin avec les extra-terrestres qui nous observent : Prime Time

" Au départ, Perry avait voulu être écrivain mais, puisque le public préférait les films aux livres, il était devenu scénariste; c'était juste avant que le public se mette à bouder les films pour regarder des vidéos de chats en train de jouer du piano. " Fournisseurs officiels de séries B de grande qualité, les éditions Super8 sortent Prime Time, un roman bien dingo sur des extra terrestres cool qui s'amusent à filmer et diffuser à travers les galaxies le quotidien des humains. Pour l'auteur, Jay Martel, scénariste à Los Angeles, c'est l'occasion de se marrer, d'enquiller les rebondissements improbables et puis, pourquoi s'en priver, de tacler le monde de la télé. Vrai roman de divertissement, Prime Time remplit parfaitement sa fonction, un page turner où l'on se surprend à rire tout seul, à coups de situations loufoques.

Amanda Mundo est une belle brune d'une vingtaine d'années, inscrite aux cours de scénario de Perry Bunt à l'université de Los Angeles. Bunt, c'est le looser, l'homme qui, persuadé de son talent d'écriture, voyait Hollywood à sa botte, avant de se ramasser la bouche sur le trottoir de Sunset Boulevard. Sa très courte heure de gloire est loin derrière lui, Bunt est trop intègre peut-être, pas assez dans le vent. Ou, plus simplement, pas doué. Et comme il devient un peu aigri, il s'en prend à ses étudiants, leur parle du réalisme, indispensable dans tout scénario. Amanda, elle, ne produit aucun devoir. Mais ce n'est pas ce qui intrigue Bunt. C'est plutôt sa beauté parfaite. Qui l'intrigue et le séduit. Du coup, il va la suivre. Jusque dans l'immeuble de Galaxy Entertainment. Dans un couloir, où il aperçoit... une énorme limace avec une flopée d'yeux ! Bing, Perry Bunt vient de croiser la route des Edénites, extra-terrestres semi humains qui, depuis des années, filment le quotidien des humains, dans un reality-show planétaire qui fait rire toutes les galaxies.

Le pauvre scénariste va devoir se retrousser les manches pour trouver LA bonne idée qui empêchera ces ET puritains d'exploser la planète. En effet, l'audimat intergalactique est en chute libre sur ce programme terrien et les producteurs ont décidé de tout faire péter, histoire d'encaisser un maximum de blé spatial avant la fin. Perry Bunt peut compter sur l'aide d'Amanda Mundo mais aussi, peut-être, d'autres extra-terrestres entrés en résistance ! Perry Bunt va se faire courser par une clocharde, tabasser par un milliardaire, emprisonner avec des djihadistes, devenir père... bref, Jay Martel se régale et, malgré quelques ficelles, réussi à nous faire oublier, justement, tout réalisme, tout style littéraire, tout second degré psychologique ou politique ... tout ce qui, habituellement, nous captive dans un roman. Prime Time, c'est du fun. Comme un match de foot entre copains, quand on peut marquer de la main et boire une bière sur le bord de la touche.

Prime Time, Jay Martel, éditions Super 8, 473 pages, 19 euros.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article