Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The killer inside me

The killer inside me

Littérature noire

Steamboat : Walt Longmire dans les airs

Steamboat : Walt Longmire dans les airs

Effet du changement climatique ? On a en tout cas plus l'habitude de lire notre Craig Johnson annuel au printemps plutôt qu'un lendemain de Toussaint. Les aventures du shériff du comté d'Absaroka, Wyoming, c'est aux beaux jours ! L'auteur au Stetson explique le décalage à la fin de ce Steamboat : il s'agissait au départ d'une de ces nouvelles qu'il publie loin de la pure enquête policière et que Gallmeister édite hors commerce comme ce fut le cas par exemple avec Un vieux truc indien. Steamboat était une nouvelle que Craig Johnson a rallongé d'une trentaine de pages environ.

Le titre du roman fait directement référence au mythique cheval de rodéo, devenu symbole cabré du Wyoming. Steamboat est le nom d'un avion type bombardier, le VB 25J, qui s'était illustré pendant la Seconde Guerre Mondiale sur les côtes japonaises. Une veille de Noël, dans une tempête de neige et de vent dantesque (quand est-ce qu'il fait beau dans les romans de Johnson ?) il est le seul avion capable de décoller. Problème : on est en 1988 et l'aéronef en question a des fuites de tous les côtés, des rouages grippés. Un peu comme celui qui est chargé de le piloter : Lucian, shériff qui a précédé Longmire à ce poste. Faire décoller l'avion et se rendre à Denver, c'est la seule chance de survie d'une petite fille, gravement brûlée dans un accident de la route.

Portes de soute à bombes qui s'ouvre pendant le vol et autres complications vont rythmer cette courte aventure où le lecteur en apprend un peu plus sur la jeunesse du shériff Longmire mais aussi sur l'aéronautique, ses héros américains et sur le pneumothorax. Pas le plus indispensable volet de la série mais, original.

Steamboat, Craig Johnson, ed. Gallmeister, 183 pages, 21, 50 euros

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article