Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
The killer inside me

Littérature noire

Salty ou comment gâcher vos vacances en Thaïlande

Salty ou comment gâcher vos vacances en Thaïlande

Turk Henry est en vacances. En Thaïlande. Bassiste de Metal Assassin, groupe de heavy metal mondialement connu, il est parti en Asie du sud-est soigner à la fois le choc de la séparation du groupe, après 27 ans de gloire, et... son addiction au sexe. Tandis qu'il soigne sa panse avec des bières glacées, sa femme, Sheila, top model à la retraite depuis peu, profite du voyage pour polir son karma et s'offre une balade à dos d'éléphants. Le couple est aux antipodes, lui, tellement casanier, je m'en foutiste, musicien jusqu'au bout des ongles et elle, s'interrogeant sur sa vie, ses excès, son mariage. Jusqu'au moment où des pirates thaïs la kidnappent avec une poignée d'autres touristes. Ben Harding, agent de l'immigration and customs enforcement en poste à Bangkok, arriviste, hygiéniste névrosé et un brin stupide, décide de prendre les choses en main. S'il le faut, en bousculant Turk qui, lui, veut rapidement accepter la demande de rançon et emploie même les services d'un mercenaire australien priapique. De son côté Sheila, dans un syndrome d'Helsinki version tropical, tombe sous le charme du capitaine Somporn, hypnotisé par la blancheur de la peau du mannequin. Tout part en vrille.

Personnages XXL, situations de crise, scènes à mourir de rire... Mark Haskell Smith n'a pas son pareil pour transformer le paradis de Phuket en un repaire d'occidentaux fous furieux. Avec une dose de soufre, une caisse de pur délire, quelques réflexions acides sur la musique et l'amour (les hommes doivent-ils vivre le sexe comme les dauphins ?), le Californien brode un roman qui ne s'essouffle jamais, qui rebondit sans cesse. Plus que les situations, ce sont les personnages, dans le genre Fabulous Freak Brothers, qui pimentent Salty et font que le lecteur pose parfois le livre pour rire dans son coin. Il y a un côté incroyable dans l'enchaînement des péripéties, à peine crédibles mais tout passe. A ce titre Ben Harding vaut son pesant de folie : " Ben n'y comprenait rien. Des gens payaient le prix fort pour grimper dans des avions infestés de microbes et atterrir dans des pays infestés de miasmes où ils allaient rester le cul posé à manger une nourriture qui allait leur enseigner l'alphabet des hépatites. Une lune de miel, un voyage d'anniversaire ou un séjour de vacances... passé à baigner dans une soupe pandémique. "

Mark Haskell Smith, entre Duane Swierczynski et Seth Greenland, se paye autant la société qu'il offre un vrai roman de plaisir. Dans le genre polar déjanté, on fait difficilement mieux. Pas étonnant qu'Hollywood ait acheté les droits, le film étant actuellement en tournage.

Salty, (trad.Julien Guérif), ed. Rivages, 370 pages, 9 euros.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article