Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
The killer inside me

The killer inside me

Littérature noire

Le Cool de Don Winslow mérite parfaitement son titre

Le Cool de Don Winslow mérite parfaitement son titre

Après un indigent L'heure des gentlemen, Don Winslow, à la production considérable ces trois dernières année, balance le prequel du très bon Savages, à savoir Cool. Un roman à la fois sur la drogue, sur les 70's, sur la Californie bien sûr et sur le rapport, au milieu de tout ça, des enfants avec leur père ou leur mère. Cool n'est pas un mauvais livre, loin s'en faut, mais on a l'impression, plus que de raison, que Winslow se la coule douce.

Evidemment c'est un plaisir de retrouver cette ambiance déjantée de la Californie, Chon, Ben et O. au début de leur histoire de trafics. Mais le vrai plaisir est de découvrir les relations de Chon avec son propre père, John, et les liens de ce dernier avec le king local de la came, Doc. On suit également O. à la recherche de son géniteur, avec sa mère toujours aussi fracassée. Sinon, dans Cool, Chon et Ben sont littéralement mis à l'amende par des vieux briscards, gentiment épaulés par les flics californiens et un avocat pour le moins marron.

C'est le talent de Winslow de mêler tout ça sans jamais faire perdre le fil au lecteur. Il a encore et toujours le sens de la chute, ces paragraphes se finissant sur des situations souvent fortes. On pourrait parler des heures et des heures de cet abus de saut de ligne.

Mais surtout, le fond est assez maigre cette fois, l'auteur recycle les personnages de Savages (Lado apparaît) ainsi que ceux d'autres romans, Frankie Machine, Bobby Z. C'est sympa, cela crée une communauté mais l'histoire est assez basique :" tu as de la came, je te la voles parce que je suis plus fort..." C'est agréable en somme, surtout les 80 dernières pages, mais bien en deça de sa production passée. Sont-ce les sirènes d'Hollywood qui lui ont fait perdre la tête ? Cela donne en tout les cas envie de relire ces premiers polars.

Cool, édition Seuil, 377 pages, 21 euros.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article